LÀ OÙ JE VIS

Sans doute à cause du vent, du froid et du printemps qui tarde, hier, j’ai fait une pause et griffonner ce qui suit en écoutant tomber la pluie.
Chez moi, il y les murs couverts de livres
Là-bas, il y les fenêtres et l’art de vivre
Chez moi, il y a le passé et ses souvenirs
Là-bas, il y a l’inconnu devant son avenir
Chez moi, il a les fleurs, les arbres, le jardin
Là-bas, il y a la montagne, la rivière et les matins
Chez moi, il y a les trottoirs pavés d’illusions
Là-bas, il y a les sentiers chargés d’émotions
Chez moi, il y a les saveurs, les odeurs et les refrains
Là-bas, il y a la brise, les parfums, les murmures lointains
Chez moi, il y a les âmes qui sommeillent
Là-bas, il y a les regards qui s’éveillent
Chez moi, il y a le miroir de ma vie
Là-bas, il y a le reflet de ce que je suis

(Quand je vous regarde vivre)

6 commentaires sur “LÀ OÙ JE VIS

  1. Bravo Pierrette il fait bon vivre chez toi même si le printemps tarde à venir, la nostalgie des beaux jours inspire souvent, en tout cas j’ai beaucoup aimé ton poème . Bisous

    J’aime

  2. chez toi , il y a le plaisir de vivre en admirant la beauté de la nature et que tu illumine !
    fais ta valise et viens chez moi , admirer le golfe du Morbihan !
    En sourdine
    Montent les cantiques
    Que se chante l’océan
    Quand il rencontre
    Un continent;
    Ensemble,
    Se refusant à tout dire
    De la création du monde
    Ils laissent à des îlots
    Le soin de la rêver.
    kenavo !

    J’aime

  3. Bonjour Pierrette,
    Je suis resté à méditer devant tes Là-bas. D’un côté, tu crains un avenir inconnu et de l’autre, tu dis ton envie d’ exporer la montagne,la rivière, les vents et les parfums, l’ailleurs en quelque sorte. Et tu t’y projetes même en reflets.
    Dualité de la crainte du futur et de l’envie d’avancer. Le passé est si riche chez toi, si plein que je comprend cette interrogation, surtout par un jour de pluie où il faut rassembler son âme pour la mettre au bout de son courage.
    Avec ces lignes, c’est un peu moi qui t’ai regardé vivre et je t’en remercie.
    Les fêtes de Pâques approchent et je ne manquerai pas de venir te les souhaiter joyeuses et claires.
    Bises du grillon

    J’aime

Les commentaires sont fermés.